fbpx
+216.70 018 100
contact@iace.org.tn

Fondé en 1984, l’IACE est un think tank économique, œuvrant pour la promotion du secteur privé. La révolution du 14 Janvier a permis à l’IACE de jouer pleinement son rôle de think tank, en se focalisant sur la plaidoirie, l’adoptant alors pour mission principale.

UN THINK TANK

En tant que think tank économique, l’IACE mène des travaux pour produire et porter des idées innovantes, dont l’ambition est d’œuvrer à un meilleur environnement des affaires, foyer du développement économique. Pour ce faire, l’IACE élabore des propositions et des recommandations en mobilisant un réseau d’experts pluridisciplinaire. Celles-ci sont mises en débat à travers ses publications et diverses formes d’évènements.

Laboratoire d’idées où s’investissent des acteurs variés : chefs d’entreprises, experts, chercheurs, politiciens, l’IACE créé des passerelles d’entente entre secteurs public et privé.

Dans un contexte de consolidation démocratique où le gouvernement se heurte à de sérieux problèmes quant aux capacités de gouverner, l’IACE s’efforce d’élargir le débat sur les politiques publiques et de favoriser la croissance du secteur privé ; de remplir principalement une mission d’éclaireur, en apportant une analyse sur des questions d’actualité, en proposant des pistes d’amélioration concrètes et en révélant de manière prospective les défis à relever par le pays.

L’IACE trouve sa raison d’être dans la conviction que le secteur privé, par la force et la dynamique de ses entreprises, constitue le moteur du progrès économique et social. A l’heure où l’on repense les facteurs de développement, il est vital et urgent de placer l’entreprise au cœur des préoccupations

Pour réaliser ses études et élaborer ses propositions, l’IACE mobilise un vaste réseau d’experts, d’universitaires, d’économistes, de politologues, de dirigeants d’entreprise et hauts fonctionnaires. La diffusion de ses idées s’appuie sur la parution régulière de rapports, de notes, d’indices et sur la publication de livres.

Résolument tourné vers l’international et membre du Réseau International des Think Tanks Economiques, l’IACE intègre systématiquement dans sa réflexion l’analyse de modèles étrangers susceptibles d’inspirer les politiques publiques tunisiennes.

POUR DEBATTRE, PARTAGER, ECHANGER

L’un des trois principaux moteurs de l’IACE concerne les débats de haut niveau, dont les retombées médiatiques reflètent leur ampleur. L’IACE est aussi un espace d’échange et de dialogue se concrétisant par l’organisation de manifestations internationales rassemblant des personnalités politiques, chefs d’entreprises, experts, représentants d’organisations internationales, afin d’échanger et stimuler la réflexion sur des sujets d’intérêts collectifs.

FORMER, DEVELOPPER, DIPLÔMER

L’IACE propose également des programmes de formations soutenus et de haut niveau contribuant à propager une culture et compréhension commune sur l’entreprise permettant d’appréhender une réalité complexe de par sa mouvance. Les formations sont conçues en totale adéquation aux enjeux gouvernant l’environnement des entreprises.

Parmi les travaux de l’IACE citons les enquêtes élaborées pour cartographier les entrepreneurs en Tunisie, à travers l’enquête APS auprès de 2000 individus du Global Entrepreneurship Monitor, et NES sur l’écosystème entrepreneurial auprès de 36 experts. De même, il le représentant du World Economic Forum dans l’enquête pour le rapport sur la compétitivité Globale.

Dans l’objectif d’amélioration de l’environnement des affaires, l’IACE a travaillé, également, en partenariat avec l’IFC sur la simplification des procédures administratives. Ce qui a permis de lister l’ensemble des procédures auxquelles le secteur privé a recourt et qui l’entravent.

De même, une des publications majeures de l’IACE fut le Livre Blanc sur l’économie politique des réformes est devenu une référence, notamment, auprès des décideurs politiques quant à l’identification des priorités dans l’entreprise des réformes. De plus, l’IACE a publié le Traité de l’Entreprise, à l’occasion des Journées de l’Entreprise 2015. Il promeut, ainsi l’importance du dialogue public-privé pour un meilleur environnement des affaires. L’Évaluation des Politiques Publiques est aussi un ouvrage à travers lequel l’IACE a pu promouvoir l’idée de l’importance d’une institution indépendante qui veillerait à l’évaluation des politiques publiques et leur correspondance avec la stratégie annoncée. L’IACE  a également publié un ouvrage l’impératif de la transformation digitale à l’occasion des journées de l’entreprise 2016 et enfin sur la décentralisation, ses dynamismes et les opportunités qu’elle déclenche pour l’entreprise tunisienne, dans le cadre des journées de l’entreprise 2017.

Ainsi, à travers ses publications et travaux, l’IACE a permis l’évaluation de règlementations, de procédures, de lois qui entraveraient le bon fonctionnement du secteur privé, a instauré des bonnes pratiques à travers l’élaboration de guides et soutient à travers des efforts de plaidoirie, les réformes économiques.

La mission que l’IACE s’est attribuée tourne autour de trois principaux axes, qui sont:

CONSOLIDATION

L’IACE a pour objectif d’asseoir sa notoriété en tant que business Think Tank et ce à travers ses travaux et son réseau. Ainsi, afin de confirmer sa place en tant que tel, l’IACE continue dans la lignée des initiatives qui ont été lancées ces dernières années et travaille sur la consolidation de ses positions pour promouvoir des idées innovantes et porteuses de changement.

DEVELOPPEMENT

Dans un souci d’assurer plus de couverture régionale; avec sa section de Sfax, ses quatre centres d’entrepreneuriat et emploi qui sont déployés sur les régions du Kef, Kairouan, Sidi Bouzid et Gafsa, l’IACE compte élargir son réseau et se développer davantage en créant une Section sur le Centre, et ultérieurement, dans deux autres régions.

PLAIDOIRIE

A travers ses publications et travaux, l’IACE contribue à l’évaluation de règlementations, des procédures, des lois qui entraveraient le bon fonctionnement du secteur privé. Elle essaie d’instaurer des bonnes pratiques à travers l’élaboration de guides et soutient à travers des efforts de plaidoirie, les réformes économiques.

Aller à la barre d’outils