fbpx
+216.70 018 100
contact@iace.org.tn
  • IACE
  • Pas de commentaire

Pratiques commerciales et performance de l’entreprise en Tunisie : État des lieux

L’objet de ce papier est d’établir un état des lieux comparé des pratiques commerciales en Tunisie et d’en déduire quelques pistes d’amélioration. De manière plus précise, il s’agit de déterminer si les conditions de bonnes pratiques commerciales sont réunies et quel est le niveau du déficit de qualité dans ce domaine.

Le papier est subdivisé en trois parties. La première présente une analyse de la notion de pratiques commerciales, de son contenu et de ses enjeux pour la croissance, la conduite des affaires et la compétitivité. La deuxième partie est réservée à une revue des indicateurs internationaux sur le climat des affaires en relation avec les pratiques commerciales et un état des lieux pour la Tunisie. La troisième partie est consacrée à l’analyse des résultats d’une étude sur le terrain sur la base d’entretiens avec des entrepreneurs. Le coût de non qualité des bonnes pratiques commerciales est estimé à travers cette étude de terrain. Quelques pistes pour l’amélioration de la qualité des pratiques commerciales sont avancées en conclusion.

De nombreux pays connaissent depuis les années quatre-vingt une transition, plus ou moins accélérée d’un modèle d’administration de l’économie vers celui d’un système plus libéral. Souvent ces pays sont confrontés également à des défis en termes de croissance économique et de compétitivité. Alors que les entreprises dans ces pays sont appelées à améliorer leur performance, l’environnement dans lequel elles évoluent reste marqué par les séquelles de l’ancien modèle caractérisé entre autres par le manque de réactivité des institutions et la lourdeur de la bureaucratie.
Les pratiques commerciales sont parmi les questions qui évoluent le moins rapidement dans ce contexte de transition. Cette partie, fait état du contenu de la notion de pratiques commerciales (1) et des normes de qualité dans ce domaine (2).

Cliquer pour télécharger l’étude.

Aller à la barre d’outils