fbpx
+216.70 018 100
contact@iace.org.tn
  • IACE
  • Pas de commentaire

Potentiel De Croissance Et Création D ’ Emplois

À l’aube de l’indépendance, l’Etat tunisien sous l’égide du président Bourguiba avait entrepris une politique de formation des cadres à long terme dans le cadre d’une politique de planification économique et de nationalisation des principales entreprises. A cette époque les cadres supérieurs constituaient des acteurs centraux de la «modernisation » et du «développement» de la société. Ils intervenaient directement dans la définition et la
conception des politiques publiques, ils étaient proches de la puissance publique. Ils avaient bénéficié pour ce fait de rémunérations substantielles et d’un prestige certain. Ils étaient considérés comme des agents du développement voir même comme les « piliers de la nation » (pour plus de détails, voir« Les cadres supérieurs de la fonction publique tunisienne : réalités d’une condition socioprofessionnelle » écrit par M.B. Ayari et E. Gobe, 2010).
Le ralentissement de l’économie mondiale dans les années 1980 et la crise financière qui en a découlé ont marqué un point d’arrêt au discours développementaliste qui régnait. Depuis cette date les cadres de la fonction publique et ceux des entreprises publiques ont cessé d’occuper leurs positions initiales dans la vie économique…

Pour télécharger l’étude publiée durant les Journées de l’Entreprise 2014 autour du thème Potentiel De Croissance Et Création D’Emplois.

Aller à la barre d’outils