Le Baromètre Semestriel D’Inclusion Bancaire Et Financière En Tunisie (Evolution Des Indices D’Inclusion Au 2ème Semestre 2013)

0
1281

La circularité des concepts de croissance inclusive et d’inclusion financière dans l’économie politique des réformes est rendue importante dans l’explication des capacités d’adaptation et de résilience macroéconomique des économies émergentes en périodes de transformations structurelles, de sorties de crises systémiques ou de transition démocratique. Dans ce cadre, et alors que l’approche globale d’inclusion bancaire et financière recouvre plusieurs dimensions, son traitement analytique s’est réduit jusqu’ici aux seules questions de facilités (ou des obstacles) d’accès des ménages (notamment les plus vulnérables) et des entreprises “bancables” aux services financiers incluant les produits d’épargne, lignes de crédit et d’assurance et autres services de monétique et de paiement à des coûts de transactions raisonnables.

En particulier, les retards (et contraintes) d’inclusion financière impliquent, pour les ménages, une persistance des inégalités de revenus, et pour les PME – PMI, des obstacles majeurs d’accès aux sources de financement, ce qui affaiblit manifestement les dynamiques et les opportunités de croissance dans ces économies…

Pour télécharger Le Baromètre Semestriel D’Inclusion Bancaire Et Financière En Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE