bourseEn dépit des réformes réglementaires du marché financier, des révisions successives des dispositifs de compartimentage des marchés, avec l’institution des titres relatifs à la cote de la bourse (marchés principal, alternatif et obligataire) et à l’hors cote ainsi que des mises en place d’une plateforme de cotation électronique et d’indices de capitalisation boursières (Tunindex, Tunindex.20 et Tunbank), la Tunisie souffre d’une inadéquation frappante entre les évolutions textuelles et les pratiques de marché si bien que la bourse des valeurs mobilières (BVMT) est demeurée beaucoup moins développée que d’autres places financières émergentes. L’objet de ce rapport de veille est de dresser des éléments de repères en matière de retards de gouvernance et de proposer des pistes alternatives de résilience pour un meilleur concours de la BVMT au financement de l’économie tunisienne

LAISSER UN COMMENTAIRE