Les Journées de l’Entreprise 2015

 

La 30ème EDITION DES « JOURNÉES DE L’ENTREPRISE »

Sous le thème :

L’Entreprise 2.0 et la Deuxième République : Vision et Dialogue

Les 4 et 5 décembre 2015 furent consacrés à la 30ème édition des Journées de l’Entreprise. Une édition inédite, la première à s’inscrire dans le cadre de la Deuxième République. Un cadre qui a été à l’origine du thème de cette année, à savoir :

« L’Entreprise 2.0 et la Deuxième République : Vision et Dialogue ».

Organisées chaque année par l’IACE, les Journées de l’Entreprise se consacrent à la réflexion autour des défis et des enjeux de l’entreprise.

Au-delà des évolutions technologiques conditionnant le progrès économique, la 30ème édition lancée autour du concept « 2.0 » augurent la nouvelle entreprise sous l’ère de la nouvelle république.

Bien qu’une constitution politique ait été promulguée, l’absence d’une constitution économique justifie les ataraxies persistantes. Ainsi, Les Journées de l’Entreprise se sont consacrées à la proposition de l’édification d’une nouvelle vision économique commune basée sur des choix collectifs.

Dans un contexte ombrageux, mêlant tensions politiques et sociales, plus de 1000 participants, nationaux et internationaux, honorés par la présence du Président de la République Tunisienne et 3 anciens chefs d’Etats, se sont joint à cette cause. Les hauts représentants du secteur public et privé se sont réunis, proclamant leur marche vers un même intérêt commun, celui du pays, à travers le renforcement du secteur privé.

Son excellence Monsieur Béji Caid Essebsi, Président de la République Tunisienne a donné le coup d’envoi du premier panel consacré à la réflexion autour de la vision économique, soulignant l’impératif d’accomplir une transition économique, rejoint par ses homologues, Mr. Abdullah Gul, ancien président de la Turquie, Mr. Sebastien Pinera, ancien président du Chili, Mr. Christiant Wulff, ancien président d’Allemagne, mais aussi Mr. Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre de la France et Mme Ouided Bouchamoui, président de l’UTICA.

Un deuxième panel sous format talkshow a réuni 5 chefs d’entreprise, ayant fait part de leur expérience et de leur succès. Cinq success story ont ainsi défilé sur la scène des Journées de l’Entreprise, traçant la voie du changement de l’entreprise tunisienne vers les orientations portées sur les stratégies d’innovation, de spécialisation, les nouveaux secteurs et métiers, conditionnées par le nouveau rôle du dirigeant et les modes de management.

Un troisième et un quatrième panel rassemblant experts, représentants d’organisations internationales et d’organisations patronales ont soulevé l’impératif de modernisation de l’Etat à travers la refonte des mécanismes de mise en place, de pilotage et d’évaluation des politiques publiques, devant prendre en considération la place et le rôle du secteur privé, foyer de la création de richesse. Cette problématique posant à son tour les nouvelles formes de dialogue entre l’Etat et le secteur privé. Ce dernier devant s’unifier autour d’une voix unique et coalisée, à travers les principes d’une démocratie représentative, relayant les attentes de la base.

Le contexte de transition économique et d’édification d’une deuxième république rend ainsi urgent la mise en place et l’organisation d’un dialogue public-privé afin de répondre aux objectifs de croissance et de développement et de déclarer une véritable émancipation politique et économique. Sur cet élan, un cinquième panel se consacre au dialogue public-privé.

Consultez le programme 

22919828844_d9576aaf88_o