La situation économique de la Tunisie révolutionnaire, ses perspectives et les conditions de la reconstruction de son schéma de croissance suscitent débats et propositions stratégiques. Si les arguments développés n’ont jusque là concerné que la nature et le contenu des changements structurels souhaités, d’autres questions sont restées ambiguës et notamment celles se rapportant aux problèmes de financement et aux réorientations dans la conduite des politiques économiques. Autant la stratégie de développement économique et social pour le quinquennat 2012-2016, élaborée par le gouvernement de transition, que certains programmes économiques de partis politiques, présentés lors de la campagne pour la constituante, comportent une composante marquante en matière de mobilisation de ressources de financement extérieur des schémas de croissance et d’investissements escomptés, autant des questions fondamentales liées à la
viabilité de la dette externe, à la rentabilité des projets programmés et aux préalables des performances macroéconomiques exigées ont été écartées ou vaguement traitées…

Pour télécharger le document cliquez ici

Leave a Comment